Découverte : les cercles de femmes

Découverte : les cercles de femmes

Si vous naviguez dans les eaux profondes et passionnantes du féminin sacré, vous tomberez forcément un jour ou l’autre sur l’évocation des cercles de femmes. Entre sorcellerie moderne et manifestations de sororité, ces cérémonies se multiplient autour de diverses thématiques : le cycle menstruel, l’affirmation de soi, la libération des corps, la guérison du mental. Ces regroupements sont l’occasion d’échanger des expériences de vie et de cultiver l’entraide et la bienveillance entre femmes. Là où la société patriarcale voudrait voir les femmes se taire ou se défier, les cercles de femmes proposent des espaces de connexion spirituelle, respectueux et puissants. Mères, filles, amies se rencontrent ainsi dans le but de mieux connaître leur propre féminité, sans crainte du jugement. Nous vous faisons découvrir aujourd’hui cette tradition ancestrale. Comment se déroule un cercle de femmes ? Quels bénéfices en tirer ? Zoom sur ces rassemblements pas comme les autres.

Célébrer ensemble : une tradition ancestrale 

 

Les femmes se sont toujours rassemblées pour célébrer les petits et les grands événements initiatiques de leurs vies : initiation au tissage, rite des premières règles, accouchements, fêtes de la nouvelle et de la pleine lune… Les femmes se rassemblent pour s’entraider, partager leurs vécus et leurs connaissances, mais également pour cultiver une solidarité et une force utiles face à la pression du patriarcat. Dans notre société à la fois ultra connectée et déconnectée de l’humain, l’engouement pour les cercles de femmes signe un regain d’intérêt pour le lien social et pour la connaissance du féminin sacré. 

 

Dans les années 2000, le mouvement des tentes rouges fut le premier à démocratiser les cercles de femmes en France, grâce à Daliborka Milovanovic et Elizabeth Echlin qui se sont inspirées du puissant ouvrage du même nom, d’Anita Diamant. En Angleterre, c’est Miranda Grey, auteure du célèbre Lune rouge, qui forme des moon mothers à l’animation de groupes de parole autour de la féminité et de la guérison spirituelle. Depuis 2012, le festival du féminin est le grand lieu de rassemblement des cercles de femmes en France. 

 

À l’origine de la Tente Rouge de Paris, il y a Camille Sfez, la bonne fée de Simplement. Camille était présente au lancement officiel de la marque et a partagé avec nous un puissant cours de yoga kundalini. Plusieurs tentes rouges sont ainsi organisées chaque mois, à Paris. Nous vous recommandons chaudement l’ouvrage La puissance du féminin, dans lequel Camille s’adresse aux femmes qui souhaitent approcher leur féminin sacré. On sort de cette lecture riche de connaissances et pleine de force ! 

 

Comment se déroule un cercle de femmes ?

 

Vous souhaitez participer à un cercle de femmes, mais vous ne savez pas à quoi vous attendre ? Voici un aperçu.

 

Un cercle de femmes dure en moyenne entre 2 et 3 heures, avec une dizaine de participantes. Il se tient dans un lieu pensé pour être sécurisant, comme un cocon : une tente, une pièce garnie de coussins où la lumière est tamisée, évoquant la matrice. Il existe même désormais des cercles de paroles en ligne que l’on peut suivre dans le confort de son salon ! Les femmes sont assises en rond, pour favoriser les échanges directs et l’animatrice propose souvent un petit rituel d’entrée et de clôture de l’événement (allumage d’une bougie, chant, courte méditation, mantra). Un bâton de parole est souvent proposé pour garantir le tour de rôle. 

 

Différents thèmes peuvent être abordés :
• Le cycle menstruel, de la survenue des règles à la ménopause ;
• La sexualité en lien avec le tantrisme ;
• Le cycle des saisons et de la lune ;
• L’affirmation de soi et le développement de sa puissance de femme ou empowerment

 

Pour soutenir les échanges, des pratiques particulières peuvent être proposées en plus de la simple prise de parole : l’art-thérapie, la méditation, la danse, le chant…

 

L’ambiance est toujours très douce, respectueuse et apaisante. Chaque femme doit se sentir libre d’interagir et de partager des éléments intimes sans crainte du jugement. Souvent, le seul partage à voix haute d’un vécu est suffisant, il n’implique pas de réponse de la part des autres participantes. Ce lieu est fait pour déposer.

Se réunir entre femmes pour se libérer

 

Les témoignages des participantes à un cercle de femmes sont toujours assez unanimes : une expérience puissante, une révélation, des découvertes sur la condition de femme. Lors de ces rassemblements, les femmes apprennent à renouer avec leur corps mal connu et souvent mal aimé. La découverte et la connexion aux rythmes physiologiques, les particularités de notre anatomie sont des sujets souvent ignorés des femmes. Lors de certains groupes de parole, le désir, le lâcher-prise, les massages, l’expérience sensorielle sont au cœur des échanges.

 

Sur le plan du développement personnel et spirituel, on vient chercher une écoute bienveillante et la transmission d’expériences, la prise de confiance en soi par la découverte de sa puissance sacrée. Écouter les expériences des autres ou déposer soi-même un vécu traumatique permet de cheminer vers la guérison spirituelle. 

 

Selon le média proposé par l’animatrice (danse, chant, peinture, mantra), les participantes profitent également du cercle de femmes pour renouer avec leur propre créativité ou découvrir la pratique méditative ou la relaxation par exemple. Ces découvertes nourrissent l’esprit de bonnes énergies et boostent l’estime de soi ! 

 

Tous les cercles de femmes ont pour mission première de faire vivre la communauté des femmes unies par le principe de sororité. Face aux violences, petites ou grandes, commises par la société patriarcale, elles doivent s’unir et s'entraider avec bienveillance et authenticité. Les cercles de femmes sont ouverts à toutes, sans distinction d’âge, de culture, de religion ni d’orientation sexuelle. La réconciliation entre femmes permet de construire un mode de fonctionnement harmonieux avec les hommes et contribue à la paix dans le monde (vaste programme). Pour nous, c’est ça le féminisme ! La sororité est à la base de tout cela : soyons indulgentes avec nos corps et tolérantes envers nos paires. C’est l’une des clés pour se sentir bien dans sa peau ! Pour trouver un cercle de femmes près de chez vous, n’hésitez pas à consulter le programme des festivals du féminin, une mine d’or créée par des femmes, pour les femmes ! 

Dans la même catégorie